c4cef72563454e9bceeea4ff8860205eSuite à la sortie de son premier album sobrement intitulé Duran Duran, Duran Duran est devenu, aux côtés de U2, Simple Minds ou encore Depeche Mode, l’un des groupe phares de la New Wave (nom utilisé pour désigner les jeunes groupes britanniques qui conquièrent le marché américain au début des années 80, l’ancienne vague étant les groupes anglais des années 60 comme les Beatles ou les Rolling Stones). Leur deuxième album, Rio, va les propulser comme l’un des groupes de Pop les plus importants de la première partie des années 80. Il faut dire qu’avec leurs jolis minois, leur image étudiée (cheveux teints, maquillages, vêtements élégants qui leur vaudront l’appellation de Nouveaux Romantiques), la bande des trois Taylor (Andy, John et Roger, sans aucun lien de parenté) avait de quoi plaire aux midinettes et passait parfaitement sur MTV alors à ses débuts. Cependant le succès de Duran Duran ne saurait être limité à leur seule image. En effet, du talent les « Fab Five », comme ils furent surnommés alors, en ont à revendre.

« Rio », la chanson titre qui ouvre l’album, fait partie des grands titres du groupe avec les claviers froids de Nick Rhodes discrètement soutenus par le riff d’Andy Taylor. La voix de Simon Le Bon est typique des chanteurs New Wave avec cette façon de chanter nasale et un peu sourde. « My Own Way », titre très entraînant mais assez peu connu, est calibré pour les pistes de danse. Si « Lonley Is Your Nightmare » est un cran en dessous, « Hungry Like A Wolf, » l’un des tubes de l’album, a tout pour réveiller à nouveau l’auditeur avec son riff un peu funky. « Hold Back The Rain » est dans la même optique, mais de manière moins mémorable. « New Religion », dominée par la basse de John Taylor, est d’ambiance plus sombre avec d’agréables nappes de claviers et les interventions ponctuelles de la guitare. Un des grandes réussites de l’album.

Le groupe se calme un peu avec « Last Chance On The Stairway », un titre sympa (surtout le refrain), mais sans plus. On y retrouve cependant l’un des (trop) rares solos d’Andy Taylor. Vient ensuite la ballade « Save A Prayer » qui deviendra le plus gros tube du groupe jusqu’alors, atteignant la deuxième place des charts britanniques. Le titre dégage une ambiance triste et froide due aux arrangements de Nick Rhodes. « The Chauffeur », avec son côté plus expérimental qui pourra en rebuter plus d’un, termine l’album et prouve que Duran Duran n’était pas qu’un groupe pour danser mais avait également de vraies prétentions artistiques . Rio se classera numéro 6 aux Etats-Unis et deuxième en Grande-Bretagne. L’album suivant continuera de les imposer comme une valeur sûre des années 80, mais c’est une autre histoire.

Tracklist:
1. Rio
2. My Own Way
3. Lonely In Your Nightmare
4. Hungry Like The Wolf
5. Hold Back The Rain
6. New Religion
7. Last Chance On The Stairway
8. Save A Prayer
9. The Chauffeur

Musiciens:
Simon Le Bon: Chant
Nick Rhodes: Claviers
Andy Taylor: Guitare
John Taylor: Guitare
Roger Taylor: Batterie

Andy Hamilton: Saxophone (1)

Producteur: Colin Thurston

Publicités