blackrose1980Après une parenthèse disco sur laquelle on évitera de s’attarder, la chanteuse CHER passait des bras de son amant d’alors : Gene Simmons (le co-leader de KISS apparaissait notamment sur le bien pauvre « Take Me Home » en 1979) à ceux du guitariste LES DUDEK. Avec lui, la chanteuse opérait un virage rock qui allait d’une certaine manière déterminer la suite de sa carrière. C’est dans un anonymat semble-t-il désiré que le couple formait le groupe BLACK ROSE à Los Angeles avec des musiciens qui feront ensuite leur chemin comme Ron « Rocket » Ritchotte (futur guitariste de Barrage, le groupe de STAN BUSH) et le batteur Gary Ferguson qui aura l’occasion de jouer pour Eddie Money, Charlie Sexton ou encore Gary Moore. Cette fine équipe fera pourtant ses preuves comme une bande de débutants, se produisant dans des petits clubs jusqu’à la signature du groupe chez Casablanca Records.

Pour son premier et unique album, Black Rose n’essayait pas plus de faire de l’artiche sur la renommée de sa chanteuse, qui n’apparaissait qu’au dos de la pochette, lascivement assise dans un fauteuil, à peine reconnaissable, en compagnie des autres membres, et sans aucune mention faite de son nom. Sa voix étant ce qu’elle est, il n’était toutefois guère possible de passer à côté de sa présence en écoutant cet album, ce même si sur certains titres, Cher met plus d’agressivité dans son chant, comme c’est le cas notamment sur le premier titre, « Never Should’ve Started », une chanson rock à tendance théâtrale co-signée, entre autre, par DAVID FOSTER et David Paich de TOTO (on retrouve également Steve Porcaro dans les crédits de l’album). L’aspect théâtralisé de ce titre s’estompe ensuite pour laisser place à un rock plutôt efficace et mélodique (et même un titre plus westcoast avec la ballade « Young And Pretty »), multipliant les refrains accrocheurs (« Julie », « Take It From The Boys », « We All Fly Home », « Fast Company »…) et ne négligeant généralement pas les parties de guitare. Un duo avec Dudek sur « You Know It » couronne cette éphémère collaboration qui aurait finalement mérité un meilleur accueil. Le groupe enregistrera encore quelques titres après la sortie de ce disque, restés dans les tiroirs après la séparation et du groupe et du couple qui l’avait fondé. La carrière de Cher serait désormais confiée en partie à Desmond Child.

Tracklist :
1. Never Should’ve Started
2. Julie
3. Take It From The Boys
4. We All Fly Home
5. 88 Degrees
6. You Know It
7. Young And Pretty
8. Fast Company

Musiciens :
Cher : chant
Les Dudek : guitare, chant (6), chœurs
Ron Ritchotte : guitare, chœurs
Michael Finnigan : clavier, chœurs
Warren Ham : chœurs
Trey Thompson : basse
Gary Ferguson : batterie
____________
James Newton Howard : clavier
Steve Porcaro : clavier
Michael Boddicker : clavier
David Paich : clavier, chœurs
Phil Brown : guitare
Max Gronenthal (Max Carl) : chœurs
John Townsend : chœurs

Production : James Newton Howard

Label : Casablanca Records

Publicités