honeymoonsuite1984Si HONEYMOON SUITE a vu le jour en 1981, ce groupe canadien a réellement pris corps deux ans plus tard, lorsque le chanteur Johnny Dee (de son vrai nom : Degiuli) rencontra le guitariste Derry Grehan. Il suffit d’ailleurs de lire les crédits de ce premier album pour constater à quel point l’arrivée de Grehan tiendra un rôle déterminant : l’homme signait seul huit des dix titres, et parmi ces chansons figuraient tous les singles qui permettront à Honeymoon Suite de se faire un nom, à commencer par le classique « New Girl Now ».

Durant l’année qui suivra le remaniement du groupe, les deux hommes verront se succéder différents partenaires, avec une section rythmique d’abord formée par le batteur Mike Lengyell (il sera par la suite remplacé par Dave Betts) et le bassiste John Finnerty (qui quittera le groupe par la suite). Les rejoint bientôt le claviériste Ray Coburn, autre membre qui prendra sur l’album suivant un rôle important dans le groupe, mais dont le rôle n’est déjà pas négligeable sur ce premier disque, apportant un soin tout particulier aux arrangements.

Un contrat signé chez Warner en poche, Honeymoon Suite entre en studio avec le producteur Tom Treumuth (Helix). Il lui manque encore un bassiste, mais le groupe s’en passera pour enregistrer l’album, confiant en attendant le poste à un musicien de studio (Brian Brackstone). Gary LaLonde prendra le poste de manière permanente peu avant la sortie du disque. Il ne joue donc pas sur les enregistrements dont il est ici question.

Propulsé par le hit « New Girl Now », Honeymoon Suite fait une rapide percée dans les classements des meilleures ventes, non seulement au Canada, mais aussi chez leur grand voisin américain. Ce titre est d’ailleurs assez trompeur, car il use d’un style légèrement plus (hard) rock qu’à l’habitude, principalement dans les riffs, tendance qu’on ne retrouve que de manière anecdotique sur d’autres chansons, plus largement dominées par un AOR aujourd’hui encore assez frais (« Burning In Love », « Now That You Got Me ») avec même des tendances pop dans un certain nombre de refrains. C’est le cas, entre autre, sur le très efficace « Stay In The Light », et le côté pop est encore accentué sur le très doux « Wave Babies », dominé par le clavier de Coburn.

En démarrant l’album avec les quatre singles qui en seront extraits, on pourrait s’attendre à ce que Honeymoon Suite ait brûlé toutes ses cartouches, et bien qu’il lui reste encore de quoi tirer (« Now That You Got Me », et le plus débridé « Funny Business »), l’album s’essouffle un peu dans sa seconde moitié avec des titres plus fades comme « Heart Of Fire » (seule composition extérieure au groupe, pourtant signé par des faiseurs de tubes : Eddie « Hit Me With Your Best Shot » Schwartz, et David Tyson qui contribuera plus tard au grand succès d’Alannah Myles), « Turn My Head », voire « It’s Your Heart », alignant tous des refrains un peu trop faciles, dépourvus de la finesse des précédentes chansons.

Une fin d’album un peu décevante, donc, mais très rapidement rattrapée par le superbe « Face To Face », morceau très AOR à l’ambiance un peu planante qui permet de rester sur l’impression très positive qu’avait pu donner la premier moitié de l’album.

Tracklist :
1. New Girl Now
2. Burning In Love
3. Wave Babies
4. Stay In The Light
5. Now That You Got Me
6. Funny Business
7. Heart On Fire
8. Turn My Head
9. It’s Your Heart
10. Face To Face

Musiciens :
Johnny Dee : chant
Derry Grehan : guitare
Ray Coburn : clavier
Gary Lalonde : basse (non présent sur l’album) 
Dave Betts : batterie
__________
Brian Brackstone : basse

Production : Tom Treumuth

Label : Warner Canada

Publicités