honeymoonsuite1985Avec leur premier album, les Canadiens de Honeymoon Suite s’étaient imposés chez eux, mais ils avaient également commencé à taquiner les classements des meilleures ventes du géant voisin américain. Fort de ce succès, le groupe s’attaquait à son second album avec le renfort du producteur Bruce Fairbairn, dont la cote commençait à grimper, lui qui avait produit les premiers albums de Loverboy et s’apprêtait à travailler avec Bon Jovi sur « Slippery When Wet », et se pencherait plus tard sur le retour fracassant d’Aerosmith avec « Permanent Vacation ».

Le défunt producteur canadien avait ou bien des mains (et des oreilles) en or ou bien d’excellentes intuitions, car cette collaboration avec Honeymoon Suite coïncide également avec ce que beaucoup s’accordent à considérer comme l’apogée de la carrière du groupe, à commencer par le guitariste Derry Grehan qui le reconnaissait lui-même dans une interview pour un site canadien.

On retrouvait bien sûr le fameux guitariste à l’écriture sur une majorité de titres, mais le chanteur Johnnie Dee et le claviériste Ray Coburn apportaient cette fois aussi leur contribution. Ce dernier signait entre autre le hit AOR « Feel It Again » qui permettra à Honeymoon Suite de s’incruster dans la programmation des radios nord-américaines, réalisant par la même occasion une jolie performance dans les classements des meilleures ventes.

Il s’agit probablement du titre le plus accrocheur de l’album, mais il n’est pas, heureusement, le seul qui soit doté d’une accroche mélodique assez forte. Plus rock, le premier titre, « Bad Attitude » fait également partie de ces chansons dont on peut facilement mémoriser le refrain, tout comme la ballade « What Does It Takes ». Dans un genre pas très éloigné de LOVERBOY, « One By One » marque aussi assez durablement l’esprit, tout comme « Wounded » (le seul titre signé par Johnnie Dee), tous ces morceaux offrant un AOR qui sait assez habilement utiliser guitare et clavier en variant la prédominance de l’un ou de l’autre en fonction des besoins, Grehan et Coburn ne manquant d’ailleurs souvent pas d’idées pour agrémenter les arrangements de quelques raffinements bienvenus. Enfin, dans une ambiance un peu celtique, « All Along You Knew » surprend par l’usage qui y est fait de la flûte, ces parties étant assurées par Ian Anderson de JETHRO TULL, avec lesquels Honeymoon Suite tourna l’année précédente.

Quant à déterminer lequel des deux premiers albums est le plus solide, j’avoue, avec quelques décennies de recul, ne plus être sûr de rien. Ce qui est plus certain, c’est que « The Big Prize », comme le premier album, dispose d’atouts évidents pour séduire l’amateur d’AOR.

Tracklist :
1. Bad Attitude
2. Feel It Again
3. Lost And Found
4. What Does It Take
5. One By One
6. Wounded
7. Words In The Wind
8. All Along You Knew
9. Once The Feeling
10. Take My Hand

Musiciens :
Johnnie Dee : chant
Derry Grehan : guitare
Ray Coburn : clavier
Gary LaLonde : basse
Dave Betts : batterie
_________
Ian Anderson : flûte (8)

Production : Bruce Fairbairn

Label : Warner Canada

Publicités