honeymoonsuite1988Le succès de Honeymoon Suite se confirmant, le groupe se trouvait confié à un producteur encore plus prestigieux que le précédent pour enregistrer ce troisième album. Après Bruce Fairbairn, les Canadiens partaient rejoindre Ted Templeman à Los Angeles.

Changement notable dans la composition du groupe : le claviériste Ray Coburn – auteur notamment du hit « Feel It Again » sur le précédent album – avait quitté ses partenaires en 1986. Il était remplacé par Rob Preuss, ancien membre de THE SPOONS.

A l’écoute du premier titre, « Looking Out For Number One », on pouvait toutefois se demander s’il y avait encore un claviériste dans le groupe, tant la guitare de Grehan occupait toute la place. Virage plus rock, voire hard ? Pas vraiment, ou de manière assez anecdotique, et le titre suivant, composé par Grehan et Dee en compagnie de Michael McDonald (qui assure également les chœurs), est là pour le confirmer. Rencontre a priori surprenante que cette collaboration entre ce grand monsieur de la westcoast et Honeymoon Suite, mais ce serait oublier que Templeman n’a pas seulement été le producteur de Van Halen, et qu’il a d’abord été celui des Doobie Brothers, ayant même poursuivi sa collaboration avec McDonald une fois le chanteur parti mener sa carrière en solitaire. Rencontre sans doute pas si improbable qu’on ne pourrait le penser, donc. Le titre en question, « Long Way Back » verse dans un AOR assez conventionnel, mais plutôt agréable.

Honeymoon Suite puisait ensuite dans le répertoire AOR du début des années 80 en reprenant l’excellent « Cold Look » de I-TEN, reprise assez fidèle à la version originale, trop diront certains, mais la chose est si bien menée et le chant de Johnny Dee s’y adapte si bien que je ne les suivrais pas.

A bien regarder les crédits, il apparaît une évolution majeure en comparaison des deux précédents albums : désormais, Johnny Dee épaule Derry Grehan dans l’écriture de quasiment tous les titres. Avec leur nouvelle recrue, Rob Preuss, qui met aussi la main à la pâte, Honeymoon Suite n’est alors plus totalement dépendant de son guitariste, bien que celui-ci soit encore partout ou presque. Les chansons s’en ressentent-elles ? On ne peut pas dire qu’elles en souffrent beaucoup, mais le groupe donne parfois l’impression de chercher à se glisser dans les chaussures d’un autre, notamment lorsqu’il tente de muscler un peu sa musique, laissant apparaître quelques maladresses comme sur « Lookin’ Out For Number One » et « The Other Side Of Midnight », titres bien connus et souvent appréciés pour leur vigueur, mais dont les lignes mélodiques ne me semblent pas toujours très bien fonctionner. Le trio signe aussi quelques titres un peu mieux construits (Love Changes Everything) et même se renouvelle un peu sur un titre comme « Love Fever » avec sa rythmique proche du funk. D’une certaine manière, Honeymoon Suite s’américanise un peu sur la plupart des titres, et le résultat est un peu mitigé en comparaison des deux premiers albums.

Paradoxalement, alors que Honeymoon Suite faisait un pas vers le public américain, ce dernier ne répondra pas aussi présent que pour les deux précédents albums, ce malgré le soutien d’Hollywood qui leur avait fait enregistrer le titre « Lethal Weapon » pour le film du même nom, avec Mel Gibson (« L’arme fatale », en France). Le public canadien, pour sa part, sera une fois de plus au rendez-vous.

Tracklist :
1. Lookin’ Out For Number One
2. Long Way Back
3. Cold Look
4. Love Fever
5. Other Side Of Midnight
6. Love Changes Everything
7. It’s Over Now
8. Fast Company
9. Tears On The Page
10. Lethal Weapon (remix)

Musiciens :
Johnnie Dee : chant
Derry Grehan : guitare
Rob Preuss : clavier
Gary Lalonde : basse
Dave Betts : batterie
___________
Michael McDonald : choeurs (2)
Bobby Lakind : percussions
Ted Templeman : percussions

Production : Ted Templeman, Jeff Hendrickson

Label : WEA Canada