joelynnturner1985Après des débuts remarqués vers la fin des années 70 dans FANDANGO, qui l’amenèrent à intégrer le prestigieux RAINBOW de Ritchie Blackmore, Joe Lynn Turner alors âgé de 34 ans se voyait offrir l’opportunité de travailler en solo pour le label Elektra. Le chanteur du New Jersey choisissait de délaisser un peu le hard rock pour un AOR qui convenait à merveille à sa voix chaude et éraillée, au timbre facilement reconnaissable.

Principalement épaulé par le claviériste Al Greenwood (ex-FOREIGNER), le chanteur composait une dizaine de titres qui ne manquaient ni d’intensité, ni d’inspiration mélodique. Refrains accrocheurs en veux-tu en voilà, style parfaitement adapté à la voix de Turner, arrangements plutôt sobres (malgré un clavier assez proéminent), et production sans accroc (signée par le producteur des premiers QUEEN : Roy Thomas Baker), ce disque fait incontestablement partie des plus belles réussites de l’époque en matière d’AOR, présentant des chansons aux tempos et atmosphères variés : plutôt suave et délicat sur des titres comme les superbes « Endlessly », « Soul Searcher » ou « Eyes Of Love » ; légèreté et douceur de vivre sur le très bon « Young Hearts », ou sur « Feel The Fire » ; plus rock sur « Losing You » et « Rescue You », voire hard rock sur « On The Run » et sa rythmique plus lourde qu’à l’habitude, et même tout à fait débridé pour finir l’album sans bâiller, avec le bien nommé « The Race Is On ».

En nous invitant ainsi à la gourmandise, l’album donnerait envie de faire durer le plaisir : le superbe « Heartless » enregistré l’année précédente pour la bande son du film « The Heavenly Kid » n’eût certainement pas nui à la solide harmonie qui se dégage de ce disque, mais il faudra faire sans, y compris sur la réédition cd sortie chez Wounded Bird en 2004…

Ce disque fait en tout cas regretter que la carrière solo du chanteur ait été si longue à décoller. Il faudra en effet attendre dix années avant de le voir revenir en solo, avec l’intéressant mais bien différent « Nothing’s Changed ». Entre ces deux albums, les amateurs de hard rock connaissent son parcours par cœur : des passages par l’écurie du champion du monde de vitesse YNGWIE MALMSTEEN et bien sûr DEEP PURPLE au début des années 90. Mais en dépit du prestige de ces différentes collaborations, ce « Rescue You » reste selon moi le chef d’œuvre de Joe Lynn Turner, bien loin devant ses plus récentes réalisations en groupe (le fadasse MOTHER’S ARMY, HTP, BRAZEN ABBOT, etc…), et les albums solo – honnêtes mais sans comparaison avec ce premier album – qui se succéderont depuis les années 2000.

Tracklist :
1. Losing You
2. Young Hearts
3. Prelude / Endlessly
4. Rescue You
5. Feel The Fire
6. Get Tough
7. Eyes Of Love
8. On The Run
9. Soul Searcher
10. The Race Is On

Musiciens :
Joe Lynn Turner : chant
Alan Greenwood : clavier
Bobby Messano : guitare, basse, chœurs
Chuck Burgi : batterie

Production : Roy Thomas Baker

Label : Elektra

Publicités